Recherche


La Toile de Jouy

Histoire des Toiles de Jouy


Vers la fin du Grand Siècle (le XVIIe), dans toutes les cours d'Europe et surtout celle de Louis XIV à Versailles, la mode est aux toiles de coton peintes d'éclatantes couleurs et importées d'Asie. En habillement comme en ameublement, l'engouement pour ces "indiennes" est tel que le commerce en est d'abord strictement règlementé, avant d'être libéralisé sous Louis XV. Oberkampf installe alors sa manufacture à Jouy-en-Josas dès 1760 et la fabrication de ses toiles peut commencer. Louis XVI lui accorde même le titre prestigieux et envié de "Manufacture royale". Mais la concurrence grandissante dans le secteur finira par contraindre à l'arrêt de sa production et à la fermeture définitive de l'établissement en 1843...

En savoir plus



La fabrication au cadre


La fabrication traditionnelle au cadre et la mécanisation progressive des techniques d'impression
A partir de l'imitation du procédé indien au début du XVIIIe siècle, la technique d'impression des toiles a progressivement évolué vers une mécanisation permettant une production plus massive. Ainsi, la manufacture d'Oberkampf à Jouy-en-Josas connut d'abord l'impression à la planche de bois, permettant des impressions polychromes. Puis apparut la technique nouvelle de l'impression au cadre, laquelle permettait d'obtenir de grands motifs au dessin très délicat : ce fut le début des scènes à personnages qui ont rendu les toiles de Jouy si célébres dans le monde. Enfin, on remplaça la plaque par un rouleau de cuivre gravé. Tous les records de production journalière furent alors battus !...

En savoir plus



Les motifs de toiles


Le procédé de l'impression à la plaque de cuivre (1770) permettait une précision et une qualité de dessin nouvelles. La délicatesse des "indiennes" et des "perses" devenait inégalable et on oublie souvent que ces motifs floraux polychromes auront représenté la principale production de la manufacture de Jouy à l'époque d'Oberkampf !
Apparurent également les "toiles à personnages", compositions animées illustrant un théme floral, littéraire, néoclassique, allégorique, bucolique, artistique, exotique ou encore commémoratif. Leurs dessins pouvaient d'ailleurs être confiés à des peintres célèbres, comme le célèbre Jean-Baptiste Huet dont les créations sont si souvent animalières. Autant de thèmes qui, à eux seuls, nous racontent toute l'histoire de ce bouillonnement d'idées, de savoirs et de découvertes que fut le Siècle des Lumières...

En savoir plus



Le Musée


Le Musée de la Toile de Jouy
On trouvera plus de détails historiques en visitant le Musée de la Toile de Jouy, installé dans le château de l'églantine à Jouy-en-Josas.
Le récit détaillé de l'histoire de la manufacture d'Oberkampf y est conté. On s'y délectera surtout à la vue de ses riches collections présentant de nombreuses créations (de Jouy mais aussi d'autres manufactures) : costumes, échantillons, gravures, dessins, empreintes, rideaux, parures de lit, etc.

Pour tout renseignement, consultez le site www.museedelatoiledejouy.fr.